Rencontres professionnelles

Journées de projections de films du patrimoine

Organisées par le Festival, L’Agence pour le Développement Régional du Cinéma (ADRC), L’Association des Distributeurs de Films de Patrimoine (ADFP), L’Agence du Court Métrage et Le Clap Poitou Charentes, La Coursive et le Dragon

Lundi 29 et mardi 30 juin 2009
A La Coursive et au Dragon, à La Rochelle

Les films seront présentés en avant-première de réédition en présence de leur distributeur et parfois d’invités. Une rencontre avec les membres de l’ADFP et une présentation des prochaines actions de la Mission Répertoire de l’ADRC sont également proposées.

Lundi 29 juin 

9h30 / La Coursive : accueil

10h00 / La Coursive, salle de réunion : Présentation de la journée et des prochaines actions de l’ADRC suivie d’une rencontre avec l’Association des Distributeurs de Films de Patrimoine (ADFP).

11h00 / Le Dragon : The Children's Hours  (La Rumeur) de William Wyler
Réédition le 8 juillet 2009 - Lost Films
Soutien partenariat AFCAE
Séance présentée par Catherine Wyler et le distributeur

13h00 : Déjeuner libre

14h30 / Le Dragon : Traître sur commande de Martin Ritt. 
Réédition le 9 septembre - Swashbuckler Films
Soutien AFCAE, édition d’un document - 1 copie ADRC - Cannes Classics 2009.
Séance présentée par le distributeur.

17h30 / Le Dragon : Une jeune fille à la dérive (Hikô Shôjo)
sortie le 22 juillet, ED Distribution
Soutien partenariat AFCAE
Séance présentée par le distributeur.

20h00 / Le Dragon : Scènes de chasse en Bavière (Jagdfzenen aus Niderbayern) de Peter Fleischman.
Réédition à dater, Le Pacte
Séance présentée par le réalisateur (sous réserve) et le distributeur.

22h00 / Le Dragon : Affreux, sales et méchants (Brutti, sporchi e cattivi) de Ettore Scola.
Réédition le 8 juillet 2009, Carlotta Films - 1 copie ADRC & édition d’un document.
Séance présentée par le distributeur.

Mardi 30 juin

11h00 / La Coursive : Courts-métrages des frères Prévert

Prix et profits d’Yves Allégret (fiction, 1931, 20’)
Film accompagné au piano par Jacques Cambra (Fos’note)
Aubervilliers d’Eli Lotar (documentaire, 1945, 24’)
Le petit chapiteau de Joris Ivens (doc 1963, 6’)
Léon la lune d’Alain Jessua (doc de fiction, 1956, 16’)
Paris la belle de Pierre Prévert (doc de fiction, 1959, 22’)

Créée il y a bientôt dix ans par L’Agence du Court Métrage et l’Agence pour le Développement Régional du Cinéma, avec le soutien du CNC, la collection Une Mémoire en courts permet de revisiter le patrimoine de la forme courte française. Suite aux programmes consacrés successivement aux producteurs Pierre Braunberger et Anatole Dauman, puis au réalisateur et comédien Jacques Tati, les deux associations travaillent actuellement sur le projet d’un quatrième volet consacré aux frères Prévert.

Autres rééditions
Dans le cadre de la programmation D’hier à aujourd’hui du festival, en dehors de nos journées, nous attirons également votre attention sur les rééditions :

Les vacances de Monsieur Hulot de Jacques Tati - Carlotta Films/Les Films de mon Oncle - réédition le 1er juillet 2009
Séance le 27 juin à 20h15 / La Coursive
Divorce à l'italienne de Pietro Germi - Ad Vitam - réédition le 15 juillet
Séance le 28 juin / La Coursive
Vol au dessus d'un nid de coucou de Milos Forman - Splendor Films.

Travail, Droit et cinéma, IIèmes rencontres Droit et cinéma : regards croisés

Dimanche 28 et Lundi 29 juin 2009
Au Centre Intermondes

En partenariat avec le Festival, le centre Intermondes et l'espace culture de l'Université de La Rochelle

Ces rencontres souhaitent offrir aux festivaliers et aux juristes un lieu de réflexion à la croisée des chemins cinématographiques et juridiques.

La filmographie ayant trait aux relations de travail est abondante, en raison de la multiplicité des activités humaines susceptibles d’être retenues par la caméra. En effet, depuis La sortie des usines Lumière de Louis Lumière en 1895, nombre de films de fiction ou documentaires nous ont familiarisé avec un siècle d’évolution du monde du travail que les films aient été commandités par les entreprises, les institutions ou soient nés de l'imagination des scénaristes.

- Le travail : un matériau cinématographique
Le cinéma filme les trois types de travail : 1aire, 2aire et 3aire. A chaque type de travail, un mode de représentation : les silences pour le travail primaire, les machines pour le travail secondaire et les dialogues pour le travail tertiaire.
- Le droit du travail : un défi cinématographique
Le lien de subordination dans l’œil de la caméra. Comment le cinéma s’empare-t-il du droit du travail et des relations juridiques qui y président ?
- Le cinéma : un instrument de recherche en droit social
Le cinéma : mémoire et contribution à une réflexion sociale. Le cinéma archive les luttes et conquêtes sociales, reflétant en cela les évolutions du droit du travail, son ambivalence, car il est à la fois protecteur du salarié et de l’entreprise.

Entrée libre ( projections payantes )

Les débats se tiendront au Centre Intermondes,
Maison Henri II, 11 bis rue des Augustins à La Rochelle

Organisation scientifique :
Magalie Flores-Lonjou et Agnès de Luget
Faculté de droit, Université de La Rochelle
Renseignements : 06 43 30 18 36

Rencontres nationales Lycéens et Apprentis au cinéma

Au Lycée Dautet, 18 rue Delayant - La Rochelle

Jeudi 2 juillet

8h30 - 9h : Accueil au Lycée Dautet

9h - 11h 30 : Réunion interne des coordinateurs

11h30 – 13h : Echanges institutionnels avec le CNC
- point sur l’actualité
- bilan national Lycéens et apprentis au cinéma 2007/2008
- questions diverses

Choisir et accompagner les films du dispositif

14h30 - 17h : Le choix des films du dispositif, en présence de :
- Thierry Méranger, enseignant de cinéma, critique aux Cahiers du cinéma.
- Frédéric Borgia, délégué général de l'association Cinémas 93, réseau de salles publiques de Seine St Denis.
- Frédéric Sabouraud, enseignant et écrivain de cinéma, animateur d'ateliers d'écriture, de réalisation et de formations d'enseignants; ancien critique aux Cahiers du cinéma, il écrit pour la revue Trafic et réalise des films.

Comment intègre-t-on des films à la liste nationale ? Peut-on définir des critères de sélection ? Quels objectifs de programmation se fixe-t-on ? Que s’agit-il de transmettre en choisissant des films pour des lycéens ou des apprentis ? Qu’est-ce qu’un film qui laisserait «une empreinte » ?

Dans un premier temps, les intervenants donneront leur point de vue sur la sélection de films proposée par Lycéens et apprentis au cinéma.
Dans un deuxième temps, un débat avec l’ensemble des coordinateurs permettra de confronter les regards des acteurs du dispositif.

Vendredi 3 juillet

Choisir et accompagner les films du dispositif

9h - 9h30 : Accueil au Lycée Dautet

9h30 - 12h 30 : L’accompagnement des films du dispositif
Trois ateliers, consacrés à Grizzly Man, Tous les autres s'appellent Ali et Bled Number One, questionneront les modes et les formes possibles d’un accompagnement de ces œuvres.

Quelles pistes explorer ? Quels films mettre en écho ? Quels apports complémentaires apporter aux documents nationaux (DVD avec bonus, pages internet, etc…) ? Comment construire une relation aux films ?

12h 30 -14h : Repas

14h - 16h30 : Restitution des ateliers et débat avec Frédéric Sabouraud qui apportera sa réflexion sur l’accompagnement de ces trois films.