Buster Keaton, Eddie ClineTrois âges (Les)


Résumé

Le premier long métrage de Buster Keaton est un hommage parodico-burlesque à Intolérance de Griffith. Les temps changent mais c’est toujours la même histoire: Buster Keaton poursuit la jeune fille qu’il aime à travers trois époques: l’Âge de pierre, l’Antiquité romaine et les Temps modernes.

« Il est évident que Keaton entend se moquer de la sophis ti cation singulière de Griffith. Le fil conducteur qui relie les épisodes du film est celui-là même qui relie les épisodes d’Intolérance mais on y démontre clairement que ses vertus sont d’essence purement comique et que la folie romantique qui consiste à les vouloir pathétiques appartient à l’héritage littéraire d’un temps révolu. » Michel Pérez, le Quotidien de Paris, 13 juin 1974

English version

Buster Keaton’s first feature film is a burlesque parody of Intolerance by Griffith. Times may change but the story remains the same. Keaton pursues his love interest in three different ages: the Stone Age, Ancient Rome and the modern era.

“Keaton clearly intends to poke fun at Griffith’s remarkable sophistication. The central theme linking the film’s three episodes is the same one seen in Intolerance, but it is made clear that such virtues are purely comical in nature and that the foolishly romantic desire to present them as touching belongs to the literary legacy of a bygone era.”

Trois âges (Les) de Buster Keaton
Eddie Cline

États-Unis • fiction • 1923 • 1h05 • vidéo • noir et blanc • muet • intertitres français

Three ages

Titre original

Three Ages

Interprétation

Buster Keaton (le jeune homme), Margaret Leahy (la jeune fille), Wallace Beery (le rival), Lillian Lawrence (la mère de la fille), Joe Roberts (le père de la fille)

Générique

Scénario Clyde Bruckman, Jean Havez, Joseph Mitchell
Image Elgin Lessley, William McGann
Musique Robert Israel
Production Buster Keaton
Source MK2