Andrzej WajdaInnocents charmeurs (Les)


Résumé

Un étudiant en médecine, amateur de jazz et don juan à ses heures, entreprend une aventure d’un soir avec une jeune fille rencontrée dans une boîte de nuit…

« Cet hommage à Paris et à sa mode m’a moins irrité qu’ému. J’ai assisté à la joute amoureuse des deux héros avec plus d’envie que de condescendance. J’ai pris plaisir à l’exposé d’un véritable art de vivre, à peine ressurgi de ses cendres, comme la ville de ses ruines, et où curieusement, tradition catholique et érotisme font front contre l’ennemi commun: le triste moralisme socialiste dont on discerne à peine ici les derniers fantômes, flottant parmi les sourires de cette nuit d’été. » Eric Rohmer, Cahiers du cinéma, juin 1961

English version

A young medical student, jazz enthusiast and amateur Don Juan embarks on a one-night stand with a girl he meets in a nightclub.

“I was less irritated than moved by this tribute to Paris and Parisian fashion. I watched the amorous jousting of the two protagonists with more envy than condescension. I enjoyed the depiction of a true art of living that has barely re-emerged from its ashes, like the city from its ruins, and where, strangely, Catholic tradition and eroticism take a stand against a common enemy: the dreary Socialist moralism whose last spectres are just barely visible, floating amongst the smiles of this summer’s night.”

Innocents charmeurs (Les) de Andrzej Wajda

Pologne • fiction • 1961 • 1h27 • numérique • noir et blanc • vostf

Les innocents charmeurs

Titre original

Niewinni Czarodzieje

Interprétation

Tadeusz Lomnicki (Bazyli), Krystyna Stypulkowska (Pelagia), Wanda Koczeska (Mirka), Kalina Jedrusik (une journaliste), Tresa Szmigielowna (Teresa), Zbigniew Cybulski (Edmund), Roman Polanski (Dudzio)

Générique

SCENARIO Jerzy Andrzejewski, Jerzy Skolimowski
IMAGE Krysztof Winiewicz
MUSIQUE Krzysztof Komeda
MONTAGE Wieslawa Otocka
SON Leonard Ksiezak, Leszek Wronko
PRODUCTION Stanislaw Adler
SOURCE Cyfrowe Repozytorium Filmowe