Tous les Films 2014

HOMMAGES

JEAN-JACQUES ANDRIEN (Belgique)

“Filmer les inquiétudes, les peurs de l’inconnu et du vide, la colère et le désarroi mais aussi les rêves et les combats de ceux pour qui l’avenir a toujours été un chemin étroit à travers une étendue indéterminée”. Ce cinéaste belge dessine ainsi la ligne claire dans laquelle s’inscrit Il a plu sur le grand paysage, son dernier film. Elle convient à l’ensemble de son travail qui aborde aussi bien le domaine du documentaire que celui de la fiction.
 
Le rouge, le rouge et le rouge (1972, court métrage)
Le Fils d’Amr est mort ! (1975)
Le grand paysage d’Alexis Droeven (1981) - en avant-première
Mémoires (1984)
Australia (1988)
Il a plu sur le grand paysage (2012)

Rencontre avec Jean-Jacques Andrien animée par Nicolas Thévenin (revue Répliques), le samedi 5 juillet à 10h à La Coursive

PIPPO DELBONO (Italie)

À la manière d’un masque de la Commedia dell’Arte, Pippo Delbono s’empare de tout ce qu’il touche et qui le touche, l’Italie, la politique, la folie, l’amour, la musique... Sans jamais oublier le théâtre d’où il vient et où il retourne sans cesse, y compris dans ses films - 4 à ce jour, dont le tout nouveau Sangue - nous faisant passer du sourire ému à la tristesse la plus profonde grâce à l’expression d’innombrables sentiments qui sont tous lui, et tous nous.
 
Grido (2009)
La Paura (2009)
Amore Carne (2012)
Sangue (2013)

Rencontre avec Pippo Delbono animée par Eugenio Renzi, le dimanche 29 juin à 16h15 à La Coursive

BRUNO DUMONT (France)

La lumière du Nord. Une écriture à nulle autre pareille. Le sentiment, pour chaque film, de vivre une expérience unique, singulière, rare et pourtant familière. L’intégralité des films de Bruno Dumont est réunie au Festival avec un cadeau dont nous le remercions, l’avant-première de son nouvel opus : P’tit Quinquin.
 
La Vie de Jésus (1997)
L’Humanité (1999)
Twentynine Palms (2003)
Flandres (2006)
Hadewijch (2009)
Hors Satan (2011)
Camille Claudel 1915 (2013)
P’tit Quinquin (2014) - en avant-première de sa diffusion sur Arte

Rencontre avec Bruno Dumont animée par Jean-Michel Frodon, le mercredi 3 juillet à 16h15 à La Coursive

HANNA SCHYGULLA (Allemagne)

Elle n’est pas seulement une inspiratrice pour R. W. Fassbinder. Loin de là. C’est pour le rappeler que nous présentons 14 films interprétés par cette actrice de l’Allemagne et du monde. Godard, Gitaï, Schlöndorff, Scola, Ferreri, Akin... Mais aussi 2 films documentaires, plus des films en vidéo qu’elle a réalisés et qui ajoutent encore de la magie à sa personne et du mystère au charme de sa voix.

Actrice
Scènes de chasse en Bavière (1969) Peter Fleischmann
Whity (1971) Rainer Werner Fassbinder
Effi Briest (1974) Rainer Werner Fassbinder
Mariage de Maria Braun (1979) Rainer Werner Fassbinder
Le Faussaire (1980) Volker Schlöndorff
Lili Marleen (1981) Rainer Werner Fassbinder
Passion (1982) Jean-Luc Godard
La Nuit de Varennes (1982) Ettore Scola
L’Histoire de Piera (1983) Marco Ferreri
Le Futur est femme (1984) Marco Ferreri
L’Or d’Abraham (1990) Jörg Graser
Le bel horizon (1994) Charles L. Bitsch
Terre promise (2004) Amos Gitaï
De l’autre côté (2007) Fatih Akin
Il était une fois… Le mariage de Maria Braun (2012, doc) François Lévy-Kuentz
Hanna Schygulla, quelque soit le songe (2012, doc) Anne Imbert, en sa présence
Réalisatrice
Hanna Hannah (2006, court métrage) Hanna Schygulla
Moi et mon double (2009) Hanna Schygulla
Selon Kafka (2012, court métrage) Hanna Schygulla
Au commencement (2013, court métrage) Hanna Schygulla
Vers la fin (2013, court métrage) Hanna Schygulla

Rencontre avec Hanna Schygulla animée par Nicolas Thévenin (revue Répliques), le lundi 30 juin à 16h15 à La Coursive

DÉCOUVERTE

MIDI Z (Birmanie/Taïwan)

L’oeuvre de ce jeune et unique cinéaste birman sera présentée pour la première fois en France. Midi Z, qui a quitté son pays à 16 ans pour étudier le chinois et le cinéma, s’intéresse au parcours de clandestins entre la Birmanie, Taïwan et la Thaïlande. Avec de très modestes moyens, il nous donne à voir une réalité politique violente mais peuplée d’êtres généreux, tendres et humains.
 
Paloma Blanca (2006, court métrage)
Return to Burma (2011)
Poor Folk (2012)
Silent Asylum (2013, court métrage)
The Palace on the Sea (2014, court métrage)
Ice Poison (2014)

Rencontre avec Midi Z le samedi 5 juillet à 16h15 à La Coursive

RÉTROSPECTIVES

L'ÂGE D'OR DU CINÉMA MUET SOVIÉTIQUE

11 films, 11 trésors sortis des coffres de la Cinémathèque de Toulouse pour fêter ses 50 ans ! Un cinéaste (presque) inconnu : Fridrikh Ermler et six autres qui font, depuis les années 20, l’admiration du monde entier sans que cet enthousiasme ne se soit jamais démenti. Le chef d’oeuvre de Dziga Vertov présenté en première mondiale de la restauration du EYE, réalisée en collaboration avec Lobster Films, et Le Cuirassé Potemkine présenté dans la version restaurée de la Cinémathèque de Berlin. Les films de Boris Barnet, Olga Preobrajenskaïa (la première cinéaste soviétique !), Jakov Protazanov, Abraham Room réapparaîtront chaque jour sur les écrans de La Rochelle, accompagnés au piano avec ferveur par Jacques Cambra.

Le Cuirassé Potemkine (1925) Sergueï M. Eisenstein
La Maison de la rue Troubnaïa (1927) Boris Barnet
Trois dans un sous-sol (1927) Abram Room
Le fantôme qui ne revient pas (1929) Abram Room
Katka, pomme reinette (1926) Fridrikh Ermler, Eduard Ioganson
Le Cordonnier de Paris (1927) Fridrikh Ermler
Un débris de l’empire (1929) Fridrikh Ermler
Aelita (1924) Jakov Protazanov
La Fête de Saint Jorgen (1930) Jakov Protazanov
Le Village du péché (1929) Olga Preobrajenskaia
L’Homme à la caméra (1929) Dziga Vertov - première mondiale de la restauration du EYE, réalisée en collaboration avec Lobster Films

HOWARD HAWKS (1896-1977)

“Le principal talent de Hawks a toujours été de reconnaître ce qui faisait une bonne histoire, un bon personnage”. De plus, il a aussi et surtout eu le souci constant du plaisir du spectateur et le respect de son intelligence. C’est pourquoi il sera particulièrement délicieux de s’installer dans un fauteuil de cinéma pour voir ou revoir les incontournables Scarface, Le Port de l’angoisse, Le Grand sommeil, La Captive aux yeux clairs ou Rio Bravo, entre autres chefs-d’oeuvre participant à tous les genres déclinés par le cinéma américain, mais aussi de découvrir quelques raretés dont The Criminal Code en copie restaurée...

Une fille dans chaque port (1928) accompagné au piano par Jacques Cambra
The Criminal Code (1930)
Scarface (1932)
L’Impossible Monsieur Bébé (1938) - en avant-première de sa réédition le 9 juillet
Seuls les anges ont des ailes (1939)
La Dame du vendredi (1940)
Sergent York (1941)
Boule de feu (1941)
Le Port de l’angoisse (1945)
Le Grand Sommeil (1945)
La Rivière rouge (1948)
Allez coucher ailleurs (1949)
La Captive aux yeux clairs (1952)
Chérie, je me sens rajeunir (1952)
Les hommes préfèrent les blondes (1953)
Rio Bravo (1959)
Hatari (1962)
Le sport favori de l’homme (1963)
El Dorado (1966)

Rencontre autour d'Howard Hawks le jeudi 3 juillet à 16h15, à La Coursive, en partenariat avec le dispositif national Lycéens et Apprentis au cinéma et avec l’ADRC (Agence pour le Développement Régional du Cinéma). Cette rencontre sera présentée par Emmanuel Devillers et Jean-Claude Rullier avec Jean-Michel Durafour (auteur de Howard awks, cinéaste du retrait), Mathieu Macheret (Cahiers du cinéma), Jean-Baptiste Thoret (critique et historien du cinéma, sous réserve)

Se souvenir de BERNADETTE LAFONT (1938-2013)

Les titres des films programmés rassemblent quelques unes des facettes de cette comédienne incomparablement vivante et dont l’absence nous laisse d’autant plus inconsolés :
 
Les Mistons (1957, court métrage) François Truffaut
Les bonnes femmes (1960) Claude Chabrol
L’amour c’est gai, l’amour c’est triste (1968) Jean-Daniel Pollet
La Fiancée du pirate (1969) Nelly Kaplan, en sa présence
Une belle fille comme moi (1972) François Truffaut
Bernadette Lafont, exactement (2007, doc) André Labarthe (en sa présence) et Estelle Fredet
Bernadette Lafont, une sacrée bonne femme (2012, doc) Véronique Aubouy, en sa présence

Soirée Bernadette Lafont le dimanche 29 juin à 20h15, à La Coursive avec le Conseil Régional Poitou-Charentes
"La Fiancée du pirate" présenté par Nelly Kaplan et la participation de la chorale Cant’Amüs d’Argenton-les-Vallées

VIVE LE CINÉMA D'ANIMATION TCHÈQUE !

Utilisant essentiellement les marionnettes, présentes de très longue date dans leur pays, les cinéastes poètes d’animation tchèques font preuve d’un humour souvent caustique et d’une inventivité extraordinaire. 32 films sont réunis, courts et longs, réalisés entre 1950 et 2010, pour témoigner de ce merveilleux foisonnement auprès des spectateurs qui ont choisi de garder leur coeur d’enfant.

Jiří Bárta, en sa présence Le Monde disparu des gants (1982) / Krysar, le joueur de flûte de Hamelin (1985) / Drôle de grenier (2009)
Karel Zeman Inspiration (1949)
Jiří Trnka Le Moulin du diable (1950) / Le joyeux cirque (1951) / Le Rossignol de l’empereur de Chine (1951)
Zdeněk Miler Conte de la lune (1958) / Le Carnaval de la petite taupe (1968-75) - en avant-première
Břetislav Pojar Un verre de trop (1953) / Le petit parapluie (1957) / Le lion et la chanson (1959) / Conte de minuit (1960) / Monsieur et Monsieur (1965-73) / Balablok (1972)
Hermína Týrlová Deux pelotes de laine (1962)
Vaclav Vorlicek Qui veut tuer Jessie ? (1966)
Jan Švankmajer Alice (1987)
David Sukup La Lettre (2001)
Vlasta Pospíšilová Quand les chênes n’auront plus de feuilles (2002) / Le Rêve réalisé (2002) / Barka l’avare (2002
Aneta Kýrová Oups, erreur (2009)
Eva Skurska Au royaume des couverts (2009)
Libor Pixa Graffitiger (2010)

Rencontre autour du cinéma d'animation tchèque le samedi 28 juin à 16h15 à La Coursive avec Jiří Bárta (cinéaste), Michael Wellner-Pospíšil (directeur du Centre culturel tchèque de Paris) Jean-Gaspard Palenicek (directeur adjoint du Centre culturel tchèque de Paris), Michal Bregant (directeur de la Cinémathèque de Prague), Xavier Kawa-Topor (Abbaye de Fontevraud)

D'HIER À AUJOURD'HUI

L’Histoire du cinéma à travers des films classiques réédités (Playtime, Paris Texas), des raretés à redécouvrir (Sacco et Vanzetti, Le cousin Jules), un western spaghetti (On l’appelle Trinita), de la science fiction (L’Opération diabolique) et des invités : Brigitte Fossey avec Jeux interdits et Les enfants du placard, Alain Cavalier avec Mise à sac et Cavalier Express. Du burlesque avec « Fatty se déchaîne ! », un programme de courts métrages de Roscoe Arbuckle et un Retour de flamme avec Serge Bromberg qui nous réserve bien des surprises…

Rétrospective Fatty
Fatty se déchaîne ! (1917) Roscoe Arbuckle
Retour de flamme avec Serge Bromberg

En présence d’Alain Cavalier
Mise à sac (1967) - version restaurée par la Cinémathèque française
Cavalier Express (2014) - en avant-première

En présence de Brigitte Fossey
Jeux interdits (1952) René Cléments
Les Enfants du placard (1977) Benoît Jacquot

Et aussi :
Horizons perdus (1937) Frank Capra
Miracle au village (1944) Preston Sturges
Mademoiselle Julie (1951) Alf Sjöberg
Dommage que tu sois une canaille (1955) Alessandro Blasetti
La mort aux trousses (1959) Alfred Hitchcock
La grande ville (1963) Satyajit Ray
Mariage à l'italienne (1964) Vittorio de Sica
La vieille dame indigne (1965) René Allio
Seconds - L’opération diabolique (1966) John Frankenheimer
Playtime (1967) Jacques Tati
Lions Love (... and lies) (1969) Agnès Varda
On l’appelle Trinita (1970) Enzo Barboni
Sacco et Vanzetti (1971) Guido Montaldo
Le Cousin Jules (1973) Dominique Benicheti
Paris, Texas (1984) Wim Wenders
A l'américaine (2013, doc) Stéphane Goudet

ICI ET AILLEURS

Des films du monde entier de jeunes réalisateurs ou de cinéastes confirmés, en avant-première de leur sortie en salles ou inédits et présentés pour la première fois en France.

300 hommes (France, 2014) Aline Dalbis, Emmanuel Gras, en sa présence
À la folie (France/Hong Kong/ Japon, 2013) Wang Bing
Amour fou (Autriche, 2014) Jessica Hausner
Bande de filles (France, 2014) Céline Sciamma, en sa présence
La belle jeunesse (Espagne, 2014) Jaime Rosales
Char… the No-Man’s Island (Inde, 2012) Sourav Sarangi
Chemin de croix (Allemagne, 2014) Dietrich Brüggemann, en sa présence
Les Combattants (France, 2014) Thomas Cailley, en sa présence
Costa da Morte (Espagne, 2013), précédé de Montaña en sombra Lois Patiño
Des chevaux et des hommes (Islande, 2013) Benedikt Erlingsson, en sa présence
Eau argentée, Syrie autoportrait (France/Syrie, 2014) Ossama Mohammed en sa présence, Wiam Simav Bedirxan 
Le garçon et le monde (Brésil, 2014) Alê Abreu
Gente de bien (France/Colombie, 2014) Franco Lolli, en sa présence
Geronimo (France, 2014) Tony Gatlif, en sa présence et avec Céline Sallette
Hippocrate (France, 2014) Thomas Lilti, en sa présence et avec Marianne Denicourt
Hope (France, 2014) Boris Lojkine, en sa présence
Le jardin de mon père – L’amour de mes parents (Suisse, 2013) Peter Liechti
Jauja (Pays-Bas/Mexique, 2014) Lisandro Alonso
Little Crushes (Pologne 2014) Aleksandra Gowin, Ireneusz Grzyb
Mange tes morts (France, 2014) Jean-Charles Hue
La marche à suivre (Canada/Québec, 2014) Jean-François Caissy, en sa présence
Mercuriales (France, 2014) Virgil Vernier, en sa présence
Les Merveilles (Italie, 2014) Alice Rohrwacher
Mes souliers rouges (France, 2013) Sara Rastegar, en sa présence
Moonwalk One (Grande-Bretagne/USA) Theo Kamecke 
National Gallery (France, 2014) Frederick Wiseman
Le Paradis (France, 2014) Alain Cavalier en sa présence Première mondiale
Party Girl (France, 2014) Marie Amachoukeli, Claire Burger, Samuel Theis, en leur présence
Pays Barbare (France, 2013) Yervant Gianikian, Angela Ricci Lucchi
Que ta joie demeure (Canada/Québec, 2014) Denis Côté
Qu’il est étrange de s’appeler Federico - Scola raconte Fellini (Italie, 2013) Ettora Scola
Qui vive (France, 2014) Marianne Tardieu, en sa présence
Silence Radio (France/Belgique, 2013) Valéry Rosier
Sils Maria (France, 2014) Olivier Assayas, en sa présence
Le Sel de la terre (France, 2014) Wim Wenders, Juliano Ribeiro Salgado
Spartacus et Cassandra (France, 2014) Ioanis Nuguet, en sa présence
Steadiness (Autriche, 2014) Lisa Weber
Still the Water (France/Japon, 2014) Naomi Kawase
Timbuktu (France/Mauritanie, 2014) Abderrahmane Sissako
The Tribe (Ukraine, 2014) Myroslav Slaboshpyskiy
Tuer un homme (Chili/France, 2013) Alejandro Fernandez Almendras
Une jeune fille (Canada/Québec, 2013) Catherine Martin, en sa présence
White God (Hongrie/Allemagne/Suède) Kornél Mundruczo
Winter Sleep (France/Turquie, 2014) Nuri Bilge Ceylan Palme d'Or Festival de Cannes

Et les courts métrages :

Le bout du fil (France, 2013) François Raffenaud
Bye bye 35mm (France, 2013) Liova Jedlicki
Départ d’un ami (2013, France) Benjamin Hameury
L’Hawaïenne (France, 2013) Lazare Gousseau
Kijima Stories (France, 2014) Laetitia Mikles
Mademoiselle Kiki et les Montparnos (France, 2013) Amélie Harrault
Penny Dreadful (USA, 2014) Shane Atkinson
Le Songe de Didier (2014, France) Alexandre Morand

En partenariat avec l’ADAMI
Office du Tourisme (France, 2014) Benjamin Biolay
La nouvelle musique (France, 2014) François Goetghebeur, Nicolas Lebrun
Pim-Poum le Petit Panda (France, 2014) Alexis Michalik

NORDIC FACTORY (Danemark/Finlande, 2014)
Sundays Kraesten Kusk, Natalia Garagiola
Listen Hamy Ramezan, Rungano Nyoni
Void Milad Alami, Aygul Bakanova
The Girls and the Dogs Selma Vilhunen, Guillaume Mainguet

En partenariat avec CREADOC
Filière de l’Université de Poitiers dédiée aux auteurs et aux réalisateurs spécialisée dans l’écriture de création et la réalisation documentaire.
2 longs métrages :
L’Innocence (2008) Adrien Charmot
Une affaire de décor (2012) Rémi Gendarme
4 courts métrages :
Le billet de loterie (2013) Estelle Stenel, Agathe Simenel
Bis rafraîchissant (2013) Anna Raffier, Alexandre Rimbault
Ginette (2013) Benoît Allard, Marine Laclotte
Un petit vélo dans la tête (2013) Juliette Cuisinier, Ingrid Lebrasseur

MUSIQUE ET CINÉMA

BRUNO FONTAINE : Leçon de musique avec Bruno Fontaine et Jeanne Labrune animée par Stéphane Lerouge, le dimanche 29 juin à 10h

On connaît la chanson (1997) Alain Resnais
Pas sur la bouche (2003) Alain Resnais
C’est le bouquet (2002) Jeanne Labrune, en sa présence

ORVAL CARLOS SIBELIUS : Création sur "Les rendez-vous du diable" (1959) Haroun Tazieff, le mardi 1er juillet à 20h15 et le mercredi 2 juillet à 11h

ORCHESTRE COLONNE dirigé par LAURENT PETITGIRARD : Concert sur des oeuvres des étudiants en composition de musique à l'image du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris autour de "Sans toit ni loi" d'Agnès Varda en sa présence, le vendredi 4 juillet à 16h15

QUELQUES DATES

Soirée d'ouverture vendredi 27 juin à 20h avec Bande de filles présenté par Céline Sciamma
Soirée Bernadette Lafont dimanche 29 juin à 20h avec La Fiancée du pirate présenté par Nelly Kaplan
Soirée à la Sirène mercredi 2 juillet à 20h avec Bugaled Breizh, The Silent Killer présenté par Jacques Losay suivi d’un concert (entrée libre)
Projection en plein air La mort aux trousses (version restaurée) vendredi 4 juillet à 22h30 (entrée libre)
Nuit Blanche des films d'évasion du samedi 5 juillet (20h) au dimanche 6 juillet (7h, petit déjeuner offert sur le Vieux Port) avec La grande illusion, Seuls sont les indomptés, Le Trou et La grande évasion et quelques surprises...
Soirée de clôture dimanche 6 juillet à 20h15 avec Geronimo présenté par Tony Gatlif et Céline Sallette