Alexander MackendrickCyclone à la Jamaïque


Résumé

Au XIXe siècle, suite à un cyclone qui a dévasté leur propriété, les Thornton décident de renvoyer par bateau leurs six enfants en Angleterre afin qu’ils y reçoivent une bonne éducation. Mais le navire est attaqué par des pirates qui, sans le savoir, embarquent les enfants avec le butin…

« Cyclone à la Jamaïque, c’est l’hommage du cinéma à Stevenson et à Daniel Defoe, la concrétisation de nos rêves hantés par les cocotiers et les brigands à la jambe de bois, l’éblouissante illustration du cimetière marin, l’irrésistible envie de s’endormir au creux de la vague, de s’y laisser voguer à travers vent et marée. Et les couleurs qui évoquent la chaude palette du Moonfleet de Fritz Lang, la figure de proue retournée qui ressemble à une tête de mort, la terreur d’un cuisinier chinois superstitieux… toute la grande symphonie de l’aventure, lyrique, romantique, éperdue, beuglée à pleine poitrine avec, pour refrain, le bruit du ressac et le cri du guetteur. »

Nouvelles littéraires, 29  juillet 1965

Cyclone à la Jamaïque de Alexander Mackendrick

Grande-Bretagne/États-Unis • fiction • 1965 • 1h44 • couleur • vostf

Cyclone à la Jamaïque

Titre original

A High Wind in Jamaica

Interprétation

Anthony Quinn, James Coburn, Deborah Baxter, Dennis Price, Lila Kedrova, Gert Fröbe, Nigel Davenport, Isabel Dean, Kenneth J. Warren, Ben Carruthers, Brian Phelan

Générique

SCÉNARIO Stanley Mann, Ronald Harwood, Dennis Cannan, d’après le roman éponyme de Richard Hughes
IMAGE Douglas Slocombe
MUSIQUE Larry Adler
MONTAGE Derek York
PRODUCTION Twentieth Century Fox
SOURCE Swashbuckler Films