Jack ClaytonLes Innocents


Résumé

À la fin du XIXe siècle, Miss Giddens, une institutrice novice, est chargée de l’éducation de Flora et Miles, deux enfants orphelins dans un vieux manoir. Elle découvre bientôt que ses petits élèves sont tourmentés par les fantômes de deux membres de la maisonnée, morts peu de temps avant son arrivée.

« La beauté des Innocents tient à l’alliance de qualités plastiques et littéraires. D’abord, une rare précision et complexité psychologique des personnages, grâce aux dialogues écrits par Truman Capote, qui tissent entre les êtres des relations d’une grande intensité sensuelle et perverse, tout en maintenant l’opacité des âmes. Ensuite, la mise en scène de Clayton convertit l’intrigue psychologique en drame de l’espace et de la matière. Nulle part, mieux que dans Les Innocents, n’apparaît la vérité matérialiste du fantastique cinématographique : un art d’explorer les limites du visible et de l’invisible. »

Cyril Neyrat

Les Innocents de Jack Clayton

Grande-Bretagne • fiction • 1961 • 1h40 • noir et blanc • vostf

Les Innocents

Titre original

The Innocents

Interprétation

Deborah Kerr, Michael Redgrave, Peter Wyngarde, Megs Jenkins, Martin Stephens, Pamela Franklin, Clytie Jessop

Générique

SCÉNARIO William Archibald, Truman Capote, John Mortimer, d’après Le Tour d’écrou de Henry James
IMAGE Freddie Francis
MUSIQUE Georges Auric
MONTAGE Jim Clark
PRODUCTION Jack Clayton
SOURCE Théâtre du Temple