Tous les Films 2015

HOMMAGES

OLIVIER ASSAYAS (France)

Présent depuis la fin des années 80 sur les écrans français, Olivier Assayas décline le portrait en demi-teintes de personnages solitaires dont les sentiments échouent souvent à rencontrer ceux des autres. Ces destins contrariés s’inscrivent dans une histoire subjective du cinéma qu’un choix éclairé d’acteurs particulièrement talentueux (Juliette Binoche, Mathieu Amalric, Maggie Cheung, Dominique Reymond...) rend plus attachante encore. 
 
Désordre (1986)
Paris s'éveille (1991)
L'Eau froide (1994)
Irma Vep (1996)
HHH, portrait de Hou Hsiao-hsien (1996, doc)
Fin août, début septembre (1998)
Les Destinées sentimentales (1999)
L'Heure d'été (2008)
Carlos (2010, version longue de 5h38)
Sils Maria (2014)

MARCO BELLOCHIO (Italie)

Depuis 1965, Marco Bellocchio tourne sans cesse : courts et longs métrages, documentaires et fictions. Ses films, engagés et combatifs, prennent à bras le corps les institutions et les égarements de la société italienne : Les Poings dans les poches, Buongiorno Notte, La Belle endormie. En tournage cet été, il nous fera néanmoins l’honneur d’être à La Rochelle pour présenter, notamment, Le Prince de Hombourg (1997), inédit en France.
 
Les Poings dans les poches (1965)
La Chine est proche (1967)
Fous à délier (1975)
Vacanze in Val Trebbia (1980)
Les Yeux, la bouche (1982)
Henri IV (1984)
Sogni infranti (1995, doc)
Le Prince de Hombourg (1997)
La Nourrice (1999)
Le Sourire de ma mère (2002)
Buongiorno, notte (2003)
Addio del passato (2003, doc)
Le Metteur en scène de mariages (2006)
Vincere (2009)
La Belle endormie (2012)

HOU HSIAO-HSIEN (Taïwan)

Toujours dans l’attente fiévreuse de L’Assassin, opus historique qui renoue avec la grande tradition asiatique des films d’arts martiaux, nous proposerons un tour du monde de Monsieur Hou, immense cinéaste taïwanais qui a tourné chez lui, en Chine, au Japon ou en France sans jamais rien renier de son enfance lumineuse, de sa jeunesse rebelle ni de l’intérêt constant, attentif et aimant qu’il porte à son île et au cinéma. 
 
Les Garçons de Fengkuei (1983)
Un été chez grand-père (1984)
Un temps pour vivre, un temps pour mourir (1985)
Poussière dans le vent (1986)
La Cité des douleurs (1989)
Le Maître de marionnettes (1993)
Goodbye South, Goodbye (1996)
Les Fleurs de Shanghai (1998)
Millennium Mambo (2001)
Café Lumière (2003)
Three Times (2005)
Le Voyage du ballon rouge (2008)
The Assassin (2015) AVANT-PREMIÈRE - PRIX DE LA MISE EN SCÈNE FESTIVAL DE CANNES
Et aussi :
Flowers of Taipei: Taiwan New Cinema (2014, doc) Chinlin Hsieh

FAMILLE MAKHMALBAF (Iran)

Daddy’s School, documentaire tourné en 2014, dresse le portrait de groupe de Mohsen (le père) enseignant poétiquement le cinéma à Marziyeh (sa compagne), Samira (sa fille aînée), Hana (la cadette) et Maysam (le fils) qui fonderont plus tard la productive "Makhmalbaf Film House". Cette "maison" est devenue une caravane par la force des choses mais partout où elle se trouve fleurissent des films sensibles et étonnants qui, à leur tour, voyageront, dans les salles de cinéma et... à La Rochelle.

Mohsen Makhmalbaf

Le Cycliste (1989)
Le Temps de l'amour (1991)
Salaam Cinema (1995)
Un instant d'innocence (1996)
Le Silence (1998)
Kandahar (2001)
The Gardener (2012, doc)
Le Président (2014)

Samira Makhmalbaf

La Pomme (1997)
Le Tableau noir (2000)
À cinq heures de l'après-midi (2003)

Hana Makhmalbaf

Joy of Madness (2003, doc)
Le Cahier (2007)

Maysam Makhmalbaf

Comment Samira a fait Le Tableau Noir (2000, doc)

Marziyeh Meshkiny

Le Jour où je suis devenue femme (2000)
Chiens égarés (2004)

Et aussi :

Daddy's School (2014, doc) Hassan Solhjou
Close-up (1990) Abbas Kiarostami

DÉCOUVERTE

LA GÉORGIE D'AUJOURD'HUI

Ces dernières années, on a pu voir, ici et là, de beaux films géorgiens. Quelques uns sont sortis en salles, pas assez. Ce jeune cinéma s’attache à l’histoire récente de son pays, de sa capitale, Tbilissi, ou de ses frontières indécises. Street Days et Blind Dates, tous deux inédits, seront présentés par leur auteur, Levan Koguashvili. D’autres cinéastes nous rejoindront, prouvant qu’au pays d’Otar Iosseliani, le cinéma bouge encore. Une vraie bonne nouvelle ! 
 
Street Days (2010, inédit) Levan Koguashvili
Blind Dates (2013, inédit) Levan Koguashvili
L'Autre rive (2010) George Ovashvili
La Terre éphémère (2014) George Ovashvili
Eka et Natia, Chronique d'une jeunesse géorgienne (2013) Nana Ekvtimishvili, Simon Gross
Keep Smiling (2013) Rusudan Chkonia
Brides (2014, inédit) Tinatin Kajrishvili
Notre enfance à Tbilissi (2014) Teona et Thierry Grenade
Mandarines (2014, avant-première) Zaza Urushadze
Line of Credit (2014, inédit) Salomé Alexi

RÉTROSPECTIVES

LOUIS FEUILLADE (1873-1925) ET MUSIDORA (1889-1957)

L’anniversaire des 120 ans de Gaumont nous fournit l’occasion idéale de revoir, en salles, trois extraordinaires feuilletons réalisés par Louis Feuillade : Fantômas (1913) et Les Vampires (1916) fraîchement restaurés et le très méconnu Tih-Minh (1918). Nous lui avons associé Musidora (notre affiche !) qui a largement contribué à l’insolence et à la troublante séduction de ce cinéma envoûtant. Musidora, également cinéaste, qui a terminé sa vie d’amante du cinéma en archivant, à la demande d’Henri Langlois, les films de la Cinémathèque française. Chaque séance sera accompagnée au piano par Jacques Cambra. 

Les feuilletons :

Fantômas (1913, 5 épisodes, version restaurée) Louis Feuillade
Les Vampires (1916, 10 épisodes, version restaurée) Louis Feuillade avec Musidora
Judex - Les souterrains du château rouge (1917, épisode n°8) Louis Feuillade avec Musidora
Tih-Minh (1918, 12 épisodes) Louis Feuillade

2 longs métrages :

Vendémiaire (1918) Louis Feuillade
Pierrot Pierrette (1924) Louis Feuillade

4 courts métrages :

La bous bous mie (1908) Louis Feuillade
La légende de la fileuse (1908) Louis Feuillade
Bout de Zan vole un éléphant (1913) Louis Feuillade
Lagourdette, gentleman cambrioleur (1916) Louis Feuillade avec Musidora

2 longs métrages réalisés par Musidora et un documentaire :

Soleil et Ombre (1922) Musidora, Jacques Lasseyne
La Tierra de los Toros (1924) Musidora
Musidora, la dixième muse (2013, doc) Patrick Cazals

LUCHINO VISCONTI (1906-1976)

Voir et revoir les passions tourmentées, crépusculaires de personnages pris dans l’Histoire et souvent issus de chefs-d’œuvre littéraires, incarnés par les plus grands acteurs du monde entier : Burt Lancaster, Claudia Cardinale, Helmut Berger, Alain Delon, Marcello Mastroianni, Romy Schneider, Anna Magnani... Tous les films du maestro dont Rocco et ses frères récemment restauré plus deux films documentaires qui éclairent, autant que faire se peut, le travail de cet homme de spectacle génial et mystérieux. 

L'intégrale :

Les Amants diaboliques (1943)
La terre tremble (1948)
Bellissima (1951)
Senso (1954)
Nuits blanches (1957)
Rocco et ses frères (1960)
Le Guépard (1963)
Sandra (1965)
L'Etranger (1967)
Les Damnés (1969)
Mort à Venise (1971)
Ludwig ou le crépuscule des dieux (1973)
Violence et Passion (1974)
L'Innocent (1976)

Et deux documentaires :

Luchino Visconti, un portrait (1999, doc) Carlo Lizzani
Luchino Visconti, le chemin de la Recherche (2006, doc) Giorgi Treves

ALEXANDER MACKENDRICK (1912-1993)

Connu pour ses désopilantes comédies interprétées par Alec Guinness (Tueurs de dames...), Mackendrick a réalisé une œuvre singulière et éclectique. Du splendide film noir Le Grand Chantage à sa touchante trilogie de l’enfance, Mandy, Sammy Going South et l’extraordinaire film de pirates Cyclone à la Jamaïque, nous retrouverons également, à l’occasion de sa réédition, une autre irrésistible réussite de l’humour anglais, The Maggie. Malgré une enfance particulièrement triste, il semblerait qu’il n’ait eu que le souci de distraire et d’amuser les spectateurs. 
 
Whisky à gogo (1949)
L'Homme au complet blanc (1951)
Mandy (1952)
The Maggie (1954)
Tueurs de dames (1955)
Le Grand Chantage (1957)
Cyclone à la Jamaïque (1965)

LES TRÉSORS DES STUDIOS D'ART DE SHANGHAI

Après 1949, le cinéma d’animation chinois se développe avec talent et utilise des techniques issues des arts traditionnels : dessins, peintures, découpages, poupées... Suite à la « page blanche » de la Révolution culturelle, les studios connaissent un nouvel âge d’or dans les années 80 qu’inaugure le succès du Prince Nezha sélectionné à Cannes en 1980. C’est de cette époque en particulier qu’émane une bonne partie des quelques 30 éblouissants courts métrages de ce programme, dont la plupart sont totalement inconnus en Occident. 

Téléchargez le programme enfants ici

Seront aussi programmés :

Le coq chante à minuit (1964, court métrage) You Lei
Le Journal de Xiao Lin (1965, court métrage) Hu Jinqing
Rêves de singe, les studios d'art de Shanghaï (2006, doc) Marie-Claire Kuo Quiquemelle, Julien Gaurichon

D'HIER À AUJOURD'HUI

L’Histoire du cinéma à travers des films restaurés ou réédités. 

Cauchemars et superstitions (1919) Victor Fleming - Retour de flamme avec Serge Bromberg
Le Troisième Homme (1949) Carol Reed
Les Innocents (1961) Jack Clayton
Les Oiseaux (1963) Alfred Hitchcock
A Touch of Zen (1969) King Hu
Trafic (1971) Jacques Tati
L'Audience (1971) Marco Ferreri
La Cité des dangers (1975) Robert Aldrich
Le Convoi de la peur (1977) William Friedkin
Spetters (1980) Paul Verhoeven
Rambo (1982) Ted Kotcheff
L'Usure du temps (1982) Alan Parker
Jag Mandir (1991) Werner Herzog
Y aura-t-il de la neige à Noël ? (1996) Sandrine Veysset

ICI ET AILLEURS

Des films du monde entier de jeunes réalisateurs ou de cinéastes confirmés, en avant-première de leur sortie en salles ou inédits et présentés pour la première fois en France.

45 ans (Grande-Bretagne, 2015) Andrew Haigh 
Amnesia (Suisse/France, 2015) Barbet Schroeder
Around the world in 50 concerts (Pays-Bas, 2014, doc) Heddy Honigmann
At Home (Grèce/Allemagne, 2014) Athanasios Karanikolas
Le Bouton de nacre (Espagne/Chili/France, 2015, doc) Patricio Guzman -  PRIX DU SCÉNARIO FESTIVAL DE BERLIN
Le Caravage (France, 2015) Alain Cavalier - PREMIÈRE MONDIALE
Cemetery of Splendour (GB/Thaïlande/Allemagne/France) Apichatpong Weerasethakul
Chorus (Québec/Canada, 2015) François Delisle
El Club (Chili, 2014) Pablo Larrain - GRAND PRIX DU JURY FESTIVAL DE BERLIN
Cosmodrama (France, 2015) Philippe Fernandez
Des Apaches (France, 2015) Nassim Amaouche - PREMIÈRE MONDIALE
Les Deux amis (France, 2015) Louis Garrel
Don't think I've forgotten : Cambodia's last rock and roll (USA/Cambodge/France, 2014, doc) John Pirozzi
L'Etage du dessous (Roumanie/ Allemagne/France/Suède) Radu Muntean
Fatima (France/Québec-Canada) Philippe Faucon
Le Fils de Saul (Hongrie, 2015) Laszlo Nemes - GRAND PRIX DU JURY FESTIVAL DE CANNES
Forever (Grèce, 2014) Margarita Manda
Fui banquero (France, 2014) Patrick et Emilie Grandperret
The Grief of Others (USA, 2014) Patrick Wang
Koza (République Slovaque/ République tchèque, 2015) Ivan Ostrochovský
La Leçon (Bulgarie/Grèce, 2014) Kristina Grozeva, Petar Valchanov 
Le Lendemain (Pologne/Suède/France, 2015) Magnus von Horn
Le Météore (Québec/Canada, 2013) François Delisle
Mia Madre (Italie/France) Nanni Moretti
Les Mille et une nuits - volume 1, l'inquiet (Portugal/France/Allemagne/Suisse) Miguel Gomes
Les Mille et une nuits - volume 2, le désolé (Portugal/France/Allemagne/Suisse) Miguel Gomes
Les Mille et une nuits - volume 3, l'enchanté (Portugal/France/Allemagne/Suisse) Miguel Gomes
The Monk (République tchèque/Birmanie, 2014) The Maw Naing
Mountains May Depart (Japon, 2015) Jia Zhang-ke
My Name is Salt (Inde, 2015, doc) Farida Pacha
Les Nuits blanches du facteur (Russie, 2014) Andreï Kontchalovski - LION D'ARGENT FESTIVAL DE VENISE
Notre petite soeur (Japon, 2015) Kore-eda Hirokazu
The Other Side (Italie/France, 2015) Roberto Minervini
Peace to Us in Our Dreams (Lituanie/France, 2015) Sharunas Bartas
Peur de rien (France, 2015) Danielle Arbid
Plus fort que les bombes (Norvège/France/Danemark) Joachim Trier
Pursuit of Loneliness (USA, 2012) Laurence Thrush
Rabo de Peixe (Portugal, 2015, doc) Joaquim Pinto, Nuno Leonel
The Reaper (Croatie/Slovénie, 2014) Zvonimir Juric
Soleil de Plomb (Croatie/Slovénie/Serbie, 2015) Dalibor Matanic  - PRIX DU JURY UN CERTAIN REGARD
Le Tout Nouveau Testament (Belgique/France/Luxembourg, 2015) Jaco Van Dormael
Le Trésor (Roumanie/France, 2015) Corneliu Porumboiu
Tsamo (Finlande, 2014) Anastasia Lapsui, Markku Lehmuskallio
Une jeunesse allemande (Allemagne/France/Suisse, 2015, doc) Jean-Gabriel Périot
Until I Lose My Breath (Turquie/Allemagne, 2015) Emine Emel Balci
La Vallée (Allemagne/Liban/France, 2014) Ghassan Salhab
La Vie de Jean-Marie (Pays-Bas, 2015) Peter van Houten

Et les courts-métrages :

A poings fermés (France) Jean-Jacques Kahn, Franck Van Leeuwen
Cambodia 2099 (France) Davy Chou
La nuit tombée (France) Gaël Lépingle
Le Cri du Milan Noir (France) François Perlier
Mister H (Brésil/France) Bernard Payen

En partenariat avec CREADOC - Filière de l’Université de Poitiers dédiée aux auteurs et aux réalisateurs spécialisée dans l’écriture de création et la réalisation documentaire :

Les petites ruines (France) Anne-Line Drocourt, Rosalie Benevello, Robin Courtel
Tournée (France) Tom Crebassa, Cynthia Calvi
Tu restes assis (France) Xia Tong Xu, Ambre Chatelain, Ramsham Rasia

Le Festival à l'année - Tournages 2015 :

Le Saphir de Saint-Louis (Espagne/France) José Luis Guerìn
Le Corps de la ville (France) Nicolas Habas
Correspondances (France) Vincent Lapize
Dans mon quartier, il y a un homme qui danse sans musique (France) François Perlier
Psilocybe (France) Pascal-Alex Vincent

MUSIQUE ET CINÉMA

Leçon de musique avec Jean-Claude Petit, dimanche 28 juin à 10h. 

Concert de l’Orchestre Colonne dirigé par Laurent Petitgirard sur une séquence du Hussard sur le toit, en présence de Jean-Paul Rappeneau et Jean-Claude Petit, dimanche 28 juin à 16h.

Création ciné-concert de Serge Forever sur des courts métrages de Louis Feuillade, suivie d’un concert psyché pop du quintet Aquaserge et d’un concert de Jozef Van Wissem, luthiste baroque, compositeur de Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch, samedi 27 juin à 22h.

NUIT JOHN CARPENTER

Samedi 4 juillet de 20h à 2h :

The Thing (1982)
Fog (1980)
New York 1997 (1981)

EXPOSITION

Photos de salles de cinéma du monde entier par Stephan Zaubitzer à la Médiathèque Michel-Crépeau, du 27 juin au 30 septembre.